Inspirations

Séparateur

11 - Mar - 2016

test_article2

Porte Cornes

Porte Cornes

Séparateur

URL :

9 - Mar - 2016

Les siamoises du XVIIIème siècle

tes_cat_article22

Séparateur

URL :

Sac Medi

test_cat_article

Séparateur

URL :

12 - Jan - 2015

Sacha Goldberger, un photographe très très imaginatif !

Sacha Golberger est un artiste pluridisciplinaire. Tantôt écrivain, il s’essaye aussi à la photographie.
Ainsi, arrêtons nous quelques instants sur un ensemble de photos présentant un thème cher à notre enfance. Il s’est donc ré-approprié des icônes de la culture américaine, mais en les adaptant aux peintures contemporaines de l’école flamande. Cette collection propose un jeu de lumière et d’ombre, qui illustre la noblesse et la fragilité de la super puissance.

Voici Blanche Neige revisitée, mais n’hésitez pas à vous rendre directement sur son site: http://sachabada.com/portfolio/

15_07_13_Super-Héros-Flamands-_05_blanche_neige_0376_07

Séparateur

URL :

7 - Déc - 2014

Port d’arme et reconstitution historique

Décret n° 2013-700 du 30 juillet 2013 portant application de la loi n° 2012-304 du 6 mars 2012 relative à l’établissement d’un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif

Enfin une loi qui cadre le port d’armes, surtout celles que nous utilisons pour la reconstitution.
Qui ne s’est pas déjà inquiété d’avoir son épée avec soi dans le métro parisien….

Et bien voici en quelques mots ce que cette loi cadre enfin.
Auparavant, il existait 8 catégorie d’armes. Maintenant, seulement quatre lettres ordonnent les différentes armes.
La catégorie A correspond aux matériels de guerre (acquisition et détention interdits), la B à des armes modernes semi automatiques (autorisation préalable nécessaire), C aux armes à feu dont la cadence de tir est limitée ou les projectiles sont non métalliques (en gros les carabines de chasse, déclaration lors de l’acquisition). Enfin, la catégorie D est celle qui nous intéresse. Elle englobe toutes les armes blanches et les armes dites historiques, qui sont en acquisition et détention libre.

Ainsi, voici les conditions de transport. Si il existe un motif légitime, le transport est alors libre. Reste bien sur à avoir un motif légitime, qui sera comme toujours à l’appréciation du juge en cas de litige. Le transport suite à un achat, ou pour montrer à un acheteur, pour aller faire réparer la pièces, ou pour aller à un entrainement d’escrime sont à notre sens clairement des motifs légitimes.

Le transport est bien évidemment possible si il a pour but d’amener l’arme à un endroit ou le port est autorisé. La grande innovation de ce texte est de préciser explicitement un cas de motif légitime de port de ces armes blanches ou de collection : la participation à une reconstitution historique.

1545755_253661634800372_1203937271_n

Séparateur

URL :

-